thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Fidelites fidelis thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Fidelites fidelis thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Fidelites fidelis

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et aliae spirae II - Fidelites fidelis

Fidelites fidelis (Barrande 1865)

Étage

Dévonien (-408 à -355 millions d'années) inférieur

Localité

Tafilalet - Maroc
Maroc

Dimensions

D (cm)Diamètre (cm) WHI (%)Hauteur relative du tour : Hauteur/Diamètre (%) WWI (%)Épaisseur relative du tour : Épaisseur/Diamètre (%) UWI (%)Ouverture relative de l’ombilic : Ombilic/Diamètre (%) WERTaux d’expansion du tour : [Diamètre/(Diamètre à -180°)]2 IZR (%)Taux d’impression dorsale : 1-[Diamètre-(Diamètre à -180°)]/Hauteur (%)
10,5 50 15 2,33 30,1
8,1 51 27 15,5

Commentaire

Individu assez grand, à ombilic relativement ouvert et faible épaisseur, mais les ratios entreraient dans le domaine de variation de l’espèce si le test était conservé et le moule moins usé, Barrande annonçant une épaisseur de coquille d’un mm. Photo prise en lumière rasante pour apercevoir les lignes de croissance et la rainure latéro-ventrale, visible chez certains grands spécimens.

Espèce type du genre. Eifelien, zone à Pinacites jugleri dans la section de découverte (Klug & al. 2013).
Coquille discoïde, très involute, à expansion modérée. Le plus grand individu recensé a un diamètre de 126 mm. Petit ombilic non perforé (ratio de 8-16%). Protoconque subsphérique, très en contact avec le tour initial. Dans les tours initiaux, la section est réniforme et comprimée. La hauteur croît fortement pendant l’ontogénèse, menant à une section subtrapézoïdale. L’épaisseur varie entre un tiers et deux tiers du diamètre selon les individus (Barrande 1867). Zone d’impression dorsale large, arrondie, d’une profondeur d’environ 30% chez l’adulte. Le mur ombilical légèrement convexe tombe très rapidement vers la suture ombilicale. Épaulement ombilical arrondi, flancs aplatis convergeant vers le ventre. Épaulement latéro-ventral arrondi mais nettement séparé du flanc. La région ventrale est aplatie chez les plus grands spécimens. Une gouttière latéro-ventrale peu profonde peut être observée chez certains spécimens : bien marquée dans les tours internes, très faible ou manquante dans les tours moyens, et légèrement développée sur le dernier tour des plus grands spécimens. Son expression est très variable selon les spécimens, beaucoup de moulages internes en étant dépourvus. La loge d’habitation adulte occupe environ un demi-tour. Ornementation de lignes de croissance fines et denses, semblables et régulièrement espacées sur la paroi ombilicale, plus irrégulièrement sur le flanc où des secondaires s’intercalent et des appariements peuvent se former. Elles se renforcent sur l’épaulement latéro-ventral et continuent sur le ventre où les paires sont clairement visibles. Leur tracé est biconvexe, avec une projection à l’épaulement ombilical, un large sinus latéral, une projection latéro-ventrale parabolique et un sinus ventral arrondi. Leur densité varie considérablement durant l’ontogénèse, de 15-20 par quart de tour initialement, à 50-60 dans les tours moyens et 90-100 chez l’adulte. À maturité, la ligne de suture possède un lobe dorsal I largement arrondi, une selle ombilicale I/L parabolique centrée sur l’épaulement, un large lobe latéral L asymétrique, une selle latéro-ventrale E/L parabolique et un lobe ventral E très petit. La densité septale est à peu près constante, généralement de 4 à 5,5 loges par quart de tour chez l’adulte. [Chlupáč & Turek 1983, Barrande 1867]

Classification

Genre :

Fidelites Chlupáč & Turek 1983

Eifelien (Dévonien moyen).
Coquille de taille modérée à modérément grande, légèrement discoïde à discoïde. Zone d’impression dorsale modérée à modérément profonde (20-40%). Section des deux premiers tours réniforme, puis subtrapézoïdale. Ombilic étroit à très étroit (ratio < 20% dans les tours adultes). Paroi ombilicale abrupte. Fenêtre ombilicale close. Présence de gouttières latéro-ventrales, au moins dans les derniers tours. Taux d’expansion des tours adultes généralement élevé (>2,3-2,8). Formule suturale E L [I]. Sutures pré-adultes et adultes à lobe externe étroit, petite selle E/L parabolique, lobe latéral L largement arrondi et souvent légèrement asymétrique, selle I/L haute et lobe interne I large. Légères inflexions septales latérales. [Klug 2002, Korn & Klug 2002]

Sous-famille :

Agoniatitinae Holzapfel 1899

Formule suturale E L [I] à E L U [I]. Lobe externe simple, en forme de V. Rebord ombilical arrondi. [Korn & Klug 2002]

Famille :

Agoniatitidae Holzapfel 1899

Formule suturale E L [I], E [L] U [I] ou E L (I1 I1). Coquille platycône ou discocône, e=20-50%. Ratio ombilical o inférieur à 0,3. Taux d’expansion du tour de 1,9-2,8. [Korn & Klug 2002]

Super-famille :

Agoniatitoidea Holzapfel 1899

Agoniatitina à coquilles petites à très grandes, discoïdes peu épaisses à pachycônes. Enroulement évolute, subinvolute ou involute. Zone d’impression dorsale modérément profonde en général. Ombilic modérément large, étroit ou clos. Pas de fenêtre ombilicale, sauf chez un unique genre. Protoconque subglobuleuse, généralement de grande taille. Chez de nombreuses formes, le taux d’expansion du tour est remarquablement croissant durant l’ontogénèse (de 2,0 à plus de 3,0). Formule suturale de base E L [I], avec des inflexions septales latérales, mais pas internes. Lobe interne de forme variable, généralemenrt arrondie. Lignes de croissance biconvexes à sinus latéral peu profond, projection latéro-ventrale importante et sinus ventral profond. Des gouttières latéro-ventrales sont développées chez la plupart des espèces. [Korn & Klug 2002]

Sous-ordre :

Agoniatitina Ruzhencev 1957

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2018. Klug, C. & Pohle, A.
The eastern Amessoui Syncline - a hotspot for Silurian to Carboniferous cephalopod research
in Münstersche Forschungen zur Geologie und Paläontologie - 110 - Studierende der Geowissenschaften in Münster e.V.
fig 8 (=Fidelites fidelis) - lien

2013. Klug, C., Korn, D., Naglik, C., Frey, L. & De Baets, K.
The Lochkovian to Eifelian succession of the Amessoui syncline (southern Tafilalt)
in Becker, R., T. - International Field Symposium "The Devonian and Lower Carboniferous of northern Gondwana", Morocco 2013 - Rabat: Institut scientifique
fig 6 (=Fidelites fidelis) - lien

2011. Ebbighausen, V., Becker, R., T. & Bockwinkel, J.
Emsian and Eifelian ammonoids from Oufrane, eastern Dra Valley (Anti-Atlas, Morocco) - Taxonomy, stratigraphy and correlation
in Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen - 259 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung
p 358 (=Fidelites fidelis (BARRANDE, 1865)) - lien

2002. Klug, C.
Conch Parameters and Habitats of Emsian and Eifelian Ammonoids from the Tafilalt (Morocco) and their Relation to Global Events
in Abhandlungen der Geologischen Bundesanstalt - Band 57 - Geologische Bundesanstalt in Wien
p 533 (=Fidelites fidelis) - lien

2002. Klug, C.
Quantitative stratigraphy and taxonomy of late Emsian and Eifelian ammonoids of the eastern Anti-Atlas (Morocco)
in Courier Forschungsinstitut Senckenberg - 238 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung (Nägele u. Obermiller) Stuttgart
p 31, 33, fig 28B-E, 29E (=Fidelites fidelis (BARRANDE 1865)) - lien

2002. Korn, D. & Klug, C.
Ammoneae Devonicae. Chapter 3 Agoniatitida
in Riegraf, W. - Fossilium Catalogus I: Animalia - Backhuys Publishers, Leiden
p 81, fig 78, B-D1, E, fig 80B, 81F (=Fidelites fidelis (BARRANDE, 1865), non fig 78D2 (?=Agoniatites praeceps CHLUPAC & TUREK 1983) - lien

1983. Chlupáč, I. & Turek, V.
Devonian goniatites from the Barrandian area, Czechoslovakia
in Rozpravy Ústředního ústavu geologického - 46
p 47, pl XIV, fig 1-11, textfig 7 (=Agoniatites (Fidelites) fidelis (BARRANDE, 1865)) - lien

1959. Petter, G.
Goniatites dévoniennes du Sahara
in Publications du Service de la Carte Géologique de l’Algérie - (Nouvelle série) Paléontologie. Mémoire No 2 - Service de la Carte Géologique de l’Algérie, Alger
cf. p 75, pl III, fig 6, 7 (=Agoniatites cf. fidelis (BARRANDE) 1885)

1916-1919. Wedekind, R.
Die Genera der Palaeoammonoidea (Goniatiten)
in Palaeontographica - 62 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 112, pl 15, fig 8 (=Agoniatites fidelis BARRANDE), text-fig 22a (=Agoniatites (?) fidelis BARRANDE) - lien

1867. Barrande, J.
Système Silurien du Centre de la Bohême. 1ere Partie : Recherche Paléontologiques. Vol. II Texte. Classe des Mollusques. Ordre des Céphalopodes.
p 33 (=Goniat. fidelis. BARR.) - lien

1865. Barrande, J.
Système Silurien du Centre de la Bohême. 1ere Partie : Recherche Paléontologiques. Vol. II Céphalopodes. Iere Série: Planches 1 à 107
pl 8, fig 1, 2, ?3, 4-17, 19-23 (=Goniatites fidelis BARR.), non fig 18 (?=Agoniatites praeceps CHLUPAC & TUREK 1893), non pl 9, fig 9, 10 (?=Fidelites verna BARRANDE 1865) - lien

Voir toute la bibliographie...

Voisinage

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 9 juillet 2024 - Fiche générée le 9 juillet 2024 - 1ère publication le 7 juillet 2024