thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et aliae spirae II - Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei

Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei Siemiradzki 1899 (m)

Étage

Oxfordien (-154 à -146 millions d'années) supérieur

Localité

Deux-Sèvres - France
Deux-Sevres

Dimensions

D (cm)Diamètre (cm) h (%)Hauteur/Diamètre (%) e (%)Epaisseur/Diamètre (%) o (%)Ombilic/Diamètre (%) nNombre de côtes primaires au tour
6,1 33 27,5 38,5 49
4,3 40 33 33,5 44
2,7 30 38
1,1 39

Commentaire

Index de sous-zone au sommet de la zone à Bifurcatus.
Forme de taille modeste (le phragmogône adulte atteint environ 40 mm), plutôt involute, à tours de section subrectangulaire à subtrapézoïdale élevée. Point de division des côtes relativement bas chez le jeune. Côtes légèrement sigmoïdes convexes vers l’avant. [d’après Siemiradski 1899, Branger 1995]

Classification

Sous-genre :

Dichotomoceras Buckman 1919

Oxfordien moyen supérieur à supérieur (sous-zone à Rotoides et zone à Bifurcatus).
Microconques des Perisphinctes (P.) de même niveau stratigraphique et descendants probables du couple Dichotomosphinctes/Perisphinctes (P.) de la zone à Transversarium.).
Formes de taille modérée. Section subquadradique comprimée à légèrement déprimée. Côtes proverses flexueuses, nombreuses sur les tours jeunes puis ensuite fortes, espacées et tranchantes (courbe de costulation en U), occasionnellement simples. Points de division bas sur les flancs, souvent visibles dans l’avant-dernier tour adulte. Sinus ventral vers l’avant fréquemment prononcé. Présence d’apophyses, au moins chez certaines espèces. Sutures simples et massives à lobes externe, latéral et suspensif de longueur égale.

Genre :

Perisphinctes Waagen 1869

Oxfordien inf. (sommet sous-zone à cordatum) à sup. (sommet zone à bifurcatus).
Genre regroupant des formes macroconques (sous-genres Kranaosphinctes, Arisphinctes, Perisphinctes et Ampthillia) et des formes microconques (sous-genres Otosphinctes, Dichotomosphinctes, Dichotomoceras et Microbiplices).

Sous-famille :

Perisphinctinae Steinman 1890

Callovien supérieur à Kimméridgien inférieur.
Successeurs des Grossouvrinae caractérisés par un enroulement évolute et des côtes primaires droites, bifurquant sur l’épaulement latéro-ventral chez les formes microconques et dans les tours internes des macroconques, chez qui les tours externes deviennent lentement à rapidement variocostés. Constrictions marquées présentes tout au long de l’ontogénèse. Noeuds paraboliques chez certaines formes primitives. Cloisons complexes ayant généralement un lobe ombilical fortement rétracté. [Enay & Howarth 2019]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Bajocien inférieur (zone à Humphresianum) à Hauterivien supérieur-Barrémien inférieur.
Grand groupe comprenant des morphologies très variées, les plus typiques et récurrentes étant les formes planulatiformes évolutes à côtes tranchantes et divisées. Autour gravitent d’autres formes, à enroulements cadicônes, sphaerocônes, voire oxycônes, ornementation coronatiforme à grossièrement cunéiforme, aboutissant à beaucoup d’homoéomorphies internes ou externes à la super-famille. Le dimorphisme est répandu, les macroconques présentant une ouverture simple et parfois une très grande taille, les microconques pouvant être très différents, parfois nains, planulatiformes ou à enroulement excentrique, l’adulte portant, sauf exception, des apophyses jugales. La selle latérale interne n’est pas divisée par un lobe Un, sauf chez les Parkinsoniinae. [Enay & Howarth 2019, Howarth 2017]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2019. Miramand, P., Dépré, E., Courville, P. & Lebrun, P.
Quelques fossiles des Marnes à spongiaires de l’Oxfordien Moyen et Supérieur des Deux-Sèvres
in Fossiles, revue française de paléontologie - No 38 - Editions du Piat
p 24, fig 15.20 (=Dichotomoceras grossouvrei (SIEMIRADZKI 1898))

1997. Cariou, E., Énay, R., Atrops, F., Hantzpergue, P., Marchand, D. & Rioult, M.
Oxfordien
in Cariou, E., Hantzpergue, P. & al. - Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen - Chap. 9 - ELF Exploitation Production
p 86 (=Perisphinctes (Dichotomoceras) grossouvrei SIEM.)

1995. Branger, P., Nicolleau, P. & Vadet, A.
Les Ammonites et les Oursins de l’Oxfordien du Poitou
Musées de la Ville de Niort et A.P.G.P. Poitou-Charentes-Vendée
p 35, pl 22, fig 4, text-fig 4.6 (=Dichotomoceras grossouvrei (SIEMIRADZKI))

1966. Énay, R.
L’Oxfordien dans la moitié sud du Jura français - Tome II
in Nouvelles archives du Museum d’Histoire Naturelle de Lyon - Fascicule VIII - Ville de Lyon
text-fig 155.1 (=Perisphinctes (Dichotomosphinctes) grossouvrei SIEM.) - lien

1931. Spath, L., F.
Revision of the Jurassic Cephalopod fauna of Kachh (Cutch). Part V.
in Memoirs of the Geological Survey of India - Vol. IX, Memoir No. 2 - Geological Survey of India, Calcutta
non p 438, pl LXVIII, fig 5, pl LXXII, fig 4, pl XCIII, fig 7 (non Dichotomosphinctes grossouvrei (SIEMIRADZKI) ; =Perisphinctes indogermanus WAAGEN 1875)

1898-1899. Siemiradzki, J.
Monographische Beschreibung der Ammonitengattung Perisphinctes
in Palaeontographica Abteilung A - XLV Band - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 193, taf XXVII, fig 54, 55 (=Perisphinctes grossouvrei n. sp.) - lien

Voir toute la bibliographie...

Voisinage

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 18 février 2024 - Fiche générée le 18 février 2024 - 1ère publication le 11 février 2024