thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Peltoceras schroederi  morphe schroederi thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Peltoceras schroederi  morphe schroederi thumbnail  Ammonites et aliae spirae II - Peltoceras schroederi  morphe schroederi

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et aliae spirae II - Peltoceras schroederi  morphe schroederi

Peltoceras schroederi morphe schroederi Prieser 1937 (M)

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France
Calvados

Dimensions

Diamètre = 11,6 cm (4.57")

Commentaire

Espèce a grande répartition géographique, zone à Lamberti, marquant un horizon au sommet de la sous-zone à Poculum.
Peltoceras à stades ontogénétiques allongés par rapport aux autres espèces. Dans le stade périsphinctoïde, le point de division, qui s’élève et se rabaisse au cours de l’ontogénèse, se situe toujours entre le tiers et la moitié du flanc. Le stade intermédiaire caractéristique, où alternent côtes inermes à point de division variable et côtes tuberculées, est présent chez le macroconque. Suit un stade bituberculé où les tubercules internes sont d’abord bulliformes avant de devenir coniques. Le macroconque atteint 400 mm (Bonnot & al. 2002).

Le morphe macroconque schroederi possède une ontogénèse en sept stades : (1) stade lisse puis à côtes proverses toutes bifurquées jusqu’à 6-10 mm, (2) côtes radiales dont quelques côtes simples jusqu’à 25-40 mm, (3) côtes simples de plus en plus nombreuses et légèrement rétroverses jusqu’à 45-70 mm, (4) stade intermédiaire, jusqu’à 55-80 mm, d’abord à côtes toutes simples légèrement rétroverses, renforcées en parties inférieure et supérieure de façon irrégulière, avec intercalation occasionnelle d’une côte fine et un écartement variable créant des méplats ventraux, (5) début du stade bituberculé, avec un tubercule latéro-ventral conique et une bulla latéro-ombilicale, reliés par une côte primaire tandis que des côtes ventrales plus ou moins bien définies peuvent persister entre les tubercules externes, jusqu’à 90-130 mm, (6) les bullae se transforment en tubercules internes épineux et les tubercules externes peuvent migrer en position plus ventrale, (7) stade adulte, avec affaissement des tubercules et apparition d’une côte mousse sur le ventre. [Bonnot 1995]

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Peltoceras schroederi  morphe schroederi

Peltoceras schroederi  morphe courvillei

Classification

Genre :

Peltoceras Waagen 1875

Callovien sup.
Macroconque évolute. Tours faiblement recouvrants. Côtes fortes se birfurquant ou trifurquant à des hauteurs variables. Ventre quasi-plat. Tours externes à deux rangées de tubercules massifs, la rangée externe apparaissant la première. Microconque à costulation forte d’abord proverse, puis radiale, puis rétroverse, puis convexe avant l’ouverture, qui porte des apophyses. Côtes divisées à mi-flanc ou au-dessus. Absence de tuberculation.

Sous-famille :

Peltoceratinae Spath 1924

Callovien supérieur à Oxfordien inférieur.
Tours internes perisphinctoïdes, à côtes aigües. Les formes européennes sont généralement dépourvues de formations paraboliques. Chez le macroconque, les tours externes sont bituberculés, épineux ou portent des côtes simples grossières. Le péristome est simple. Les microconques ne sont pas tuberculés et portent des apophyses.

Famille :

Peltoceratidae Spath 1924

Callovien supérieur à Oxfordien supérieur.
Famille d’origine téthysienne indo-malgache enracinée chez les Perisphinctidae.

Super-famille :

Aspidoceratoidea Zittel 1895

Callovien supérieur à Berriasien (zone à Jacobi).
Super-famille issue des Perisphinctoidea se distinguant par certains caractères particuliers.
Les principaux traits caractéristiques sont : aptychus de type laevaptychus, coquilles robustes à taux d’accroissement élevé en section, ornementaton proéminente de tubercules, épines et lignes de croissance parallèles à une forte costulation, abscence de constrictions, loge d’habitation courte à très courte, dimorphisme sexuel caractérisé par des microconques miniatures, des macroconques de petite taille cotoyant de plus grands et un changement de sexe se produisant lors de l’ontogénèse dans de nombreux cas (exemple in Frau & Boursicot 2021). [Parent & al. 2020]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Courville, P., Bonnot, A. & Raynaud, D.
Les ammonites, princesses de Villers-sur-Mer
in Fossiles, revue française de paléontologie - Hors-série IV, Les falaises des Vaches-Noires, un gisement emblématique du Jurassique à Villers-sur-Mer, Normandie, pp 34-65 - Editions du Piat
p 43, pl 8A, fig 9, pl 8B, fig 1, 2 (=Peltoceras schroederi PRIESER, 1937 [M]), pl 8B, fig 3 (=Peltoceras courvillei BONNOT, 1995 [m]) - lien

2012. Fortwengler, D., Marchand, D., Bonnot, A., Rajdat, R. & Raynaud, D.
Proposal for the Thuoux section as a candidate for the GSSP of the base of the Oxfordian stage
in Carnets de Géologie / Notebooks on Geology - 2012/06
aff. p 122, pl 2, fig 1 (=Peltoceratoides aff. schroederi (PRIESER) (M)) - lien

2002. Bonnot, A., Courville, P. & Marchand, D.
Parallel Biozonation in the Upper Callovian and the Upper Oxfordian Based on the Peltoceratinae Subfamily (Ammonitina, Asidoceratinae)
in Abhandlungen der Geologischen Bundesanstalt - Band 57 - Geologische Bundesanstalt in Wien
p 505 (=Peltoceras schroederi PRIESER)

1999. Bonnot, A. & Cariou, E.
Réinterprétation de Peltoceras athletoides (Lahusen), 1883 (Ammonitina, Aspidoceratidae). Conséquences sur la biozonation du Callovien supérieur et de l’Oxfordien inférieur
in Annales Paléontologiques - 85, 2 - Elsevier SAS
p 166, pl 1, fig 1 (=Peltoceras schroederi PRIESER)

1997. Bonnot, A., Fortwengler, D. & Marchand, D.
Les Peltoceratinae (Ammonitina, Aspidoceratidae) au passage Callovien-Oxfordien dans les Terres Noires du Sud-Est (France)
in Géobios - Vol. 30, No 5 - Editions scientifiques et médicales Elsevier SAS
aff. p 664, fig 13.1 (=Peltoceras sp;)

1995. Bonnot, A.
Les Aspidoceratidae en Europe occidentale au Callovien supérieur et à l’Oxfordien inférieur - Thèse de Doctorat en Paléontologie
URA CNRS Dijon
p 232, pl 3, fig 1, 3, 4 (=Peltoceras schroederi PRIESER morphe schroederi), fig 2, 5 (=Peltoceras schroederi PRIESER morphe courvillei nov.)

1937. Prieser, T.
Beitrag zur Systematik und Stammesgeschichte der europaischen Peltoceraten
in Palaeontographica Abteilung A - Band LXXXVI - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 52, taf VI, fig 11 (=Peltoceras (Parapeltoceras) schroederi n. sp.)

1896. Brasil, L.
Les genres Peltoceras et Cosmoceras dans les couches de Dives et de Villers-sur-Mer
in Bulletin de la Société Géologique de Normandie - Tome VII - Société Géologique de Normandie
p 38, pl IV, fig 12 (non Peltoceras athletoides LAHUSEN)

1878. Bayle, E.
Explication de la carte géologique de la France. Tome quatrième. Atlas, première partie : fossiles principaux des terrains
Imprimerie Nationale
pl XLIX, fig 11 (non Peltoceras athleta PHILLIPS, sp.) - lien

Voir toute la bibliographie...

Voisinage

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 14 mai 2024 - Fiche générée le 14 mai 2024 - 1ère publication le 9 mars 2017